Inscription artiste | Connexion

Erwartung de Schönberg

Melanie Diener
Karine Laleu
---
93400 SAINT-OUEN
Tél. : 0033613532158

E-mail : Envoyer un e-mail

Seine-Saint-Denis (93)
Île-de-France


Publication : 22/01/2013

Imprimer cette fiche   TEXTE_ENVOYER_AMI   Flux RSS

Monodrame pour une soprane et un cadavre

« Va dans les bois, va.
Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n'arrivera,
jamais ta vie ne commencera ».
Clarissa Pinkola Estes


Synopsis : Clair de lune à l'orée d'une forêt. Une femme égarée en proie à ses angoisses, attend son amant.
Dans l'obscurité, elle part à sa recherche ; mais il lui faut traverser cette forêt, lourde d'angoisses,
de secrets, de désirs, de vérité…

Chant lyrique et danse Butô

Avec :
Melanie Diener (soprano)
Gyohei Zaïtzu (danseur Butô)
Mise en scène : Karine Laleu



Note d'intention :

Entrons là-dedans…
La scène est nue.
Un cercle de terre en mouvement, de l'eau, une forêt humaine baignée par un clair de lune.
Une femme.
Cette femme ne vit que par son désir. Désir de cet amant, qu'elle nourrit sans cesse dans une interminable attente. « Mon cœur est tout chaud de l'attente ».
Ce désir la pousse à partir à sa recherche. Bravant ses peurs, elle pénètre dans la forêt, ose affronter ses angoisses, ses pulsions, ses secrets. Bien qu' « on ne voie pas le chemin », elle s'élance, tâtonne, titube, quitte à s'en frayer un de force. Sans cesse en conflit entre ses peurs et ses envies, la traversée n'est pas aisée. « Sur la longue route, rien de vivant ». Elle se débat, mais avance…
Et finit par le trouver. « Toi ? Est-ce toi ? Je t'ai si longtemps cherché ». Il gît au sol, assassiné.
Et sa mort est inacceptable : « Ne sois pas mort mon amour ! ».
D'autant plus inacceptable qu'elle l'a certainement tué elle-même.
Par jalousie envers cette femme, l'autre, « l'étrangère » ? Sa rivale réelle ou fantasmée ?
Où commence le fantasme ? Où s'arrête la réalité ? La jonction est si ténue, constamment franchie. La forêt existe-t-elle ? Et l'autre femme ? Et même l'amant ?
De quelle réalité sommes nous certains ? Aucune. Aucune réalité n'est assez tangible pour « être » avec cette certitude arrogante. Ce que nous pouvons sentir, c'est que cette femme vit plusieurs réalités successives. A chaque fois avec la même intensité. Qu'elle se trouve dans une forêt hostile ou accueillante, qu'elle soit à l'instant présent ou dans un souvenir, qu'elle soit en présence de son amant mort ou vivant… Chaque instant est vécu avec la même vérité. Seule la succession de ces instants nous amène à nous interroger sur la réalité perçue en tant que spectateur.
Et ce que nous percevons est mouvant.
Telle la Salomé d'Oscar Wilde brandissant la tête d'Iokanaan et baisant sa bouche devant une lune froide et chaste devenue rouge comme du sang, la femme d'Erwartung accuse la lune d'être perfide (« parce qu'elle est exsangue elle peint tout rouge sang »), avant d'embrasser son amant « touché au cœur ».
Dés lors, que faire ? « Que dois-je faire pour qu'il se réveille ? » Parce qu'il est question d'agir.
Que faire ? Toute action semble inutile. Tout espoir est mort. Toute attente, vaine.
Elle ne vivait que par lui, son « unique amour ». S'il meurt, elle doit mourir aussi. Mais non : « pas même la grâce de pouvoir mourir avec toi ». Seulement sans lui, c'est impossible. « Que vais-je faire seule ici dans cette vie sans fin ? ». Oui, que faire ?
Une seule chose à « faire » : oublier, refouler, nier cette réalité et faire de cet instant une éternité. « Ma limite était le lieu où tu étais ». Il faut donc recréer cette limite. Comme un pied de nez au temps elle les fige, elle et lui, dans un espace où l'espoir existe encore : son attente.
A la fin de l'œuvre, « la lumière viendra pour tous, mais elle, seule dans la nuit », continuera inlassablement de tourner, de revivre la même histoire, encore et encore.

Parce que le désir est insupportable, elle est partie à sa recherche.
Parce que sa mort est inacceptable, elle continue à le chercher, sans fin… « Ich suchte… ».

En savoir plus sur le spectacle de Karine Laleu

Photos du spectacle (cliquer sur les photos pour les agrandir)


Extrait vidéo du spectacle

Lieu de résidence des artistes

Partager ce spectacle sur les réseaux sociaux

Autres spectacles à découvrir