Inscription artiste | Connexion

Antigone

antigone de jean cocteau
Tarif (à partir de) : 3500.00

Cie. Krizo Théâtre
108 rue bourgogne
45000 ORLÉANS
Tél. : 06.07.22.26.65

E-mail : Envoyer un e-mail

Loiret (45)
Centre


Publication : 08/02/2012

Imprimer cette fiche   TEXTE_ENVOYER_AMI   Flux RSS

Antigone, c'est le destin tragique et inéluctable de la fille d'Œdipe.
Polynice et Etéocle, les deux frères de l'héroïne, ont mené un combat à mort pour conquérir Thèbes.
A la suite de cette bataille, leur oncle Créon décide que le cadavre de Polynice, coupable de traitrise à ses yeux, n'aura point de sépulture.
Malgré l'interdiction, Antigone, fidèle à ses dieux, va braver le pouvoir du roi en allant recouvrir elle-même le corps de son frère qui pourri au soleil.
Fou de rage et sans écouter personne, Créon la condamne à être emmurée vivante.
La tragédie est en marche. Telle une tauromachie, la mort est pour les protagonistes, la seule issue possible…


Depuis 10 ans je travaille sur les mythes avec des auteurs tel que Tchekhov, Homère, Marivaux Pour ces 10 ans je devais revenir à un texte fondateur. Une Tragédie. Celle d' Antigone.

C'est un projet qui me tient particulièrement à coeur parce qu'il marque la fin d"un temps et le début d"un nouveau, comme un passage, un intermédiaire, un relais entre deux mondes, une passerelle entre deux cycles.

Ce projet associera le mythe antique et la violence contemporaine d"un futur proche. J"ai pour cela la volonté d"unir des personnalités importantes du paysage culturel orléanais pour mettre en avant les forces de chacun dans un intérêt commun afin de bâtir une oeuvre collégiale, le temps d'un instant, le temps d'un temps, le temps d'un possible.

Après les recherches sur Marivaux et nos multiples inversions (maîtres-valets, endroit-envers, homme-femme, passé-futur), je suis tombé sur une des phrases de Cocteau :
«la mort, ce'st une naissance à l''envers»

Petite phrase qui résonnait furieusement avec lactualité lybienne, syrienne, grecqueces enfants chassant les dictateurs.

Cocteau disait aussi : «la Grèce? Un pays mangé par les mythes!»

J'avais déjà découvert Jean Cocteau en 1992 quand j'ai monté à Paris Les mariés de la Tour Eiffel. J'ai toujours gardé cette émotion. Celle du bonhomme, fasciné par ce qui est à la fois intemporel et moderne, reprenant sous un éclairage neuf, les mythes créés par les grands tragiques grecs.
Pour cette version d'un Antigone, Cocteau reprend le sujet de Sophocle en contractant l'oeuvre pour en tirer un paysage vu à vol doiseau : donner ainsi le rythme de son époque, et universaliser le drame par le recours délibéré à l'insolite et à l'anachronisme. L'abréger pour que le fil du drame ne se détende pas une seconde et «ne laisse respirer le spectateur que lorsque le rideau est tombé, comme un couperet de guillotine.»

Pour cette nouvelle aventure, nous travaillerons sur les peurs et les folies, la résistance et le pouvoir, la rébellion de la jeunesse .
Je proposerai une mise en scène rapide, directe, impatiente, brutale, concentrée.
Les décors rappelleront une cité antique «jules vernienne» .
Les costumes seront inspirés par le courant littéraire Steampunk (rétro-futur/ /futur à vapeur/science fiction ucronique - Jules Verne, HG Wells, Mary Shelley, Alan Moore et la Ligue des Gentlemen extraordinaires, par exemple) - comme une allégorie d'une fiction d'anticipation dans un passé virtuel.

A sa création en 1922, son équipe était composée de DULLIN, dARTAUD, de PICASSO, de RADIGUET, de COCO CHANEL
Pour 2013, l'équipe sera composée d'artistes de la Région Centre.


En 2013, c'est l'anniversaire de la mort de Cocteau : 50 ans
C'est aussi l'anniversaire de la compagnie KRIZO : 10 ans

1 heure 15
  

En savoir plus sur le spectacle de Cie. Krizo Théâtre

Lieu de résidence des artistes

Partager ce spectacle sur les réseaux sociaux

Autres spectacles à découvrir