Inscription artiste | Connexion

Leo decouvre le blues

© Capsule
Tarif (à partir de) : 1000.00

Grigri Blue
43 rue Henri Barbusse
44400 REZE
Tél. : 0240941163

E-mail : Envoyer un e-mail

Loire-Atlantique (44)
Pays de la Loire


Publication : 03/06/2009

Imprimer cette fiche   TEXTE_ENVOYER_AMI   Flux RSS

À l’occasion du décès de son grand père qui « est venu mourir à Clarksdale », une bourgade du Delta du Mississippi, Léo, au cours d’un voyage, rencontre plusieurs personnages qui vont lui transmettre « l’héritage » du vieil homme.
Le spectacle évoque l’existence du Blues depuis sa naissance jusqu’à son succès, et illustre les conditions de vie des Noirs des États-Unis depuis l’esclavage, le post-esclavage, la ségrégation, et jusqu’à leur émancipation.
Du Delta à Chicago, en passant par Memphis...
Léo Hardy, un petit garçon français d’une dizaine d’années, apprend le décès de son grand père paternel, Léopold.
Celui-ci « est venu mourir à Clarksdale » une bourgade du Delta du Mississippi, située « au beau milieu de nulle part ».
À l’annonce du décès, le père de Léo a décidé de se rendre à Clarksdale afin « de mettre les affaires en ordre… ».
C’est dans un hôtel de cette ville que Léo va rencontrer Madame Hill, une vieille femme noire, et Ed, un vieux musicien aveugle joueur d’harmonica, qui ont tous deux bien connu Léopold.
Madame Hill va transmettre à Léo un « vieux gros cahier » qui appartenait à son grand père… « Stupeur… : la première page lui est adressée ! »
Par le biais de ce cahier, Léopold s’adresse directement à son petit fils afin de lui parler des gens qu’il a connus dans le Sud et lui raconter l’histoire du Blues et la vie des créateurs de cette musique.
Un autre personnage du conte, ami de Léopold, incarne l’existence du Blues depuis sa naissance jusqu’à son succès, et illustre les conditions de vie des Noirs des États-Unis depuis l’esclavage, le post-esclavage, la ségrégation, et jusqu’à leur émancipation.
Ce personnage est un bluesman célèbre nommé « Le Fox » (le renard). Un homme « énigmatique, charmeur, plutôt bien élevé, et aussi méfiant qu’un vieux renard »… « Il a joué devant des milliers de gens, vendu des milliers de disques et gagné a peu près autant d’argent qu’il en a dépensé ». Sa vie fut celle de nombreux bluesmen, fils ou petits fils d’esclaves, devenus musiciens, qui ont suivi les migrations du peuple du Blues.

En savoir plus sur le spectacle de Grigri Blue

Photos du spectacle (cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

Extrait vidéo du spectacle

Lieu de résidence des artistes

Partager ce spectacle sur les réseaux sociaux

Autres spectacles à découvrir