Inscription artiste | Connexion

noël sous les tropiques

Tarif (à partir de) : 1000.00

Lea Lucille
9 rue Vulpian
75013 Paris
75013 PARIS
Tél. : 0615046749

E-mail : Envoyer un e-mail

Paris (75)
Île-de-France


Publication : 19/05/2010

Imprimer cette fiche   TEXTE_ENVOYER_AMI   Flux RSS

Un conte de Noël enchanté…
illustré de chansons d'influences d'amérique latine et des îles caraïbes... Un spectacle festif et interactif pour les enfants écrit et mis en scène par
LEA chant, narration, percussions.

Un conte musical idéal pour une manifestation festive où petits et grands, enfants et adultes tour à tour écoutent, réagissent, chantent et dansent, un spectacle différent, aux ambiances colorées et mené "tambour battant" par une chanteuse musicienne conteuse passionnée et des musiciens complices multi-instrumentistes et chanteurs.
La veille de noël, sous les tropiques, une petite fille part à la recherche de la neige...

En savoir plus sur le spectacle de Lea Lucille

Lieu de résidence des artistes

Partager ce spectacle sur les réseaux sociaux

Autres spectacles à découvrir

  • décors Le Pays Blanc, Conte de Noël Spectacle de conte, théâtre et chansons pour enfants.C'est le soir de Noël, mais impossible de trouver le sommeil... Les enfants espère bien voir le Père Noël en veillant et pour passer le... Par Cie Galoches de Farfadet
  • C'est pas tout les Jours Noël ! 3 voix, 1 accordéons, 1 guitare, 2 maracas, le Trio vous invite à écouter les chansons traditionnelles de Noël quelque peu repensées...Partie pour orchestrer sa chorale, Mademoiselle Josiane se... Par Cie Corossol
  • Au Pays des Ange Au Pays des Anges ou comment un petit ourson rouge est devenu un grand ourson rouge. Pour grandir le petit ourson rouge a traversé la Forêt des cœurs, a discuté avec la Fleur qui parle, s'est... Par Djaima
  • Les contes de la roulotte Terni était la plus belle rromni ( tsigane ) du campement. Sa voix et ses danses enchantaient les cœurs des rroms. Mais Terni avait un rêve. Elle voulait vivre dans la belle ville blanche que l'on... Par Djaima